UA-86633101-1

Un train du RER B déraille et provoque sept blessés légers; le trafic interrompu entre Saint-Rémy-lès-Chevreuse et Orsay-Ville, dans l'Essonne

12 juin 2018 - 34 vues

Un train du RER B s'est partiellement couché à cause d'un glissement de terrain, sept personnes sont légèrement blessées. 

Les fortes pluies sont à l'origine d'un incident sur le RER B ce mardi matin. Vers 5 heures, un train de la ligne B en direction de Paris s'est partiellement couché sur les voies, après un glissement de terrain au niveau de Courcelles-sur-Yvette, dans l'Essonne.

"Un glissement de terrain a conduit à 3 voitures couchées sur les voies, heureusement il n'y a que 7 blessés légers qui ont été pris en charge", a annoncé sur Franceinfo la ministre des Transports Elisabeth Borne. 

A cause des intempéries, un talus s'est affaissé provoquant le déraillement du train et un large trou dans la voie.

"La voie est très endommagée, on pense qu'on va en avoir pour quelques temps puisqu'il va falloir lever les trains. On ne sait pas dire encore aujourd'hui quand on va reprendre l'exploitation", a expliqué sur BFM Paris la présidente de la RATP Catherine Guillouard. 

Les 7 blessés "hors de danger"

Le train qui a déraillé était le premier de la journée en circulation sur cet axe. Une dizaine de personnes seulement se trouvaient à bord. Rapidement, les pompiers ont pu intervenir et porter secours aux passagers.

D'autres lignes interrompues et perturbées

Sur le reste du réseau, les intempéries provoquent aussi des perturbations importantes. La gare de Torcy, dans l'Essonne est inondée et non desservie par le RER A. L'Orlyval est totalement interrompu aussi à cause d'inondations.

Sur la ligne N, le trafic est interrompu entre La Verrière et Versailles Chantiers. Circulation interrompue également sur la ligne U sur l'ensemble de la ligne. Ailleurs, des ralentissements sont annoncés à cause des conditions climatique sur le RER E ainsi que les lignes H et L du Transilien. 

source www.bfmtv.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article