radiotamtam.org/ads.txt. google.com, google.com,google.com, pub-3931649406349689, DIRECT, f08c47fec0942fa0/ ===

EDITORIAL par Félicité VINCENT Rédactrice en chef Les pays du Nord s’aliènent les pays du Sud avant même le début de la COP28 Edito 28 novembre 2023

28 novembre 2023 à 23h49 - 474 vues

Par Félicité VINCENT

Salut! Bienvenue à RADIOTAMTAM Africa, où nous nous tournons vers la COP28. Il y a un sentiment d'élan et d'objectif commun autour de l'événement, en grande partie grâce à la Déclaration de Nairobi convenue lors du premier Sommet africain sur le climat de cette année. Cet événement a exposé la position commune du continent sur plusieurs questions, telles que la meilleure façon de financer la transition énergétique verte, à l'approche de la COP28 qui débute jeudi à Dubaï.

Malgré le sentiment d’urgence et la position partagée des pays africains, l’événement à venir s’annonce déjà controversé. Il y a un scepticisme croissant dans certains milieux quant aux conflits d'intérêts entre les producteurs de pétrole – comme le pays hôte, les Émirats arabes unis – et à la nécessité de lutter contre le changement climatique. Des rapports, basés sur des documents divulgués, ont révélé que les Émirats arabes unis prévoyaient d'utiliser leur rôle d'hôte pour conclure des accords pétroliers et gaziers avec divers pays.

La crainte est que la controverse autour de la COP28 puisse, comme l’écrit Manal Shehabi dans Foreign Policy, « obstruer, voire paralyser les négociations sur des questions importantes pour le Sud global ». L’espoir est que ce ne sera pas le cas avec la pierre angulaire de la Déclaration de Nairobi, qui a la volonté de mettre en place des systèmes, tels que des régimes fiscaux mondiaux révisés, pour garantir que les pays africains puissent financer la transition énergétique et l'atténuation du changement climatique. La mise en œuvre de ces demandes par des changements et des accords tangibles aidera à déterminer si le rassemblement est considéré ou non comme un succès pour les pays africains. Comme le dit notre rédacteur en chef du climat et de l'énergie, Tim McDonell, dans ses textes à Yinka dans cette édition, tout est une question d'argent.

Rejoignez notre communauté RadioTamTam, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme indépendant. Contrairement à de nombreuses publications de la narration mondiale sur l'Afrique, nous n’avons pas ajouté de paywall à notre site Web ou à nos bulletins d’information. Tout est gratuit, car nous sommes engagés pour notre mère l'Afrique et nous vous invitons à visiter souvent notre site web pour un aperçu d’Afrique sur des événements d’actualité, des affaires, des arts et de la culture, des voyages, de la musique, de la mode, des sports, des événements et plus encore. Si vous le pouvez, veuillez soutenir RadioTamTam.org avec aussi peu que 2 €. Vraiment, cela signifie beaucoup pour nous, pour votre radio. Grâce à vous, notre modèle économique nous permet de nous débarrasser de toute influence politique et économique, tout en vous garantissant une information rigoureuse, indépendante et objective. Nous sommes reconnaissantes pour vos dons qui servent à couvrir les frais de fonctionnement de la RadioTamTam

Become a Patron!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article