AFRIQUE2050 GABON : Le ministère de la Défense Nationale annonce le retrait des troupes gabonaises après 25 ans de présence sur le territoire centrafricain.

16 septembre 2021 à 20h08 - 670 vues

Minusca/Décès des soldats gabonais en RCA en juillet 2016 @sogapresse

Par Félicité VINCENT

Vue de quelques membres du contingent Gabonais de la Minusca.
Une décision prise par l’ONU suite aux allégations d’exploitation et d’abus sexuels probablement causés en Centrafrique par le contingent gabonais, indique un communiqué du ministère de la Défense de la République du Gabon, daté de ce mercredi 15 septembre 2021.
« Ces dernières semaines, des faits d’une particulière gravité, contraires au Code militaire et à l’honneur des armées, commis par certains éléments des bataillons gabonais  N°6 et N°7 de la Mission internationale de soutien à la République centrafricaine sous conduite africaine (MINUSCA), ont été rapportés au ministère de la Défense de la République gabonaise ».
« Suite aux nombreux cas d’allégations d’exploitation et d’abus sexuels en cours de traitement, les Nations Unis ont décidé ce jour (mercredi 15 septembre 2021, NDLR) du retrait du contingent gabonais de la MINUSCA », poursuit ledit communiqué.

Aussi, « en parallèle, une enquête a été ouverte au Gabon au sujet des faits allégués. Si ces faits sont avérés, leurs auteurs seront traduits devant les tribunaux militaires et jugés avec une extrême rigueur » peut-on lire dans le communiqué.
A cet effet, « le Gabon exige de son armée, sur comme en dehors de son territoire, un comportement irréprochable et exemplaire. Ceux qui contreviennent à cette exigence en subissent les conséquences ».
Il est également rappelé que « depuis 25 ans et sans interruption, le Gabon a marqué son attachement à accompagner la République sœur de Centrafrique dans sa quête de paix, de sécurité et de stabilité ».
Toutefois, « en attendant les conclusions de l’enquête, le bataillon gabonais est rappelé ».
Notons que des faits similaires d’exploitation et d’abus sexuels à l’encontre de civils avaient pesé il y a quelques années sur les contingents français et rwandais présents en Centrafrique. Le retrait des troupes gabonaises du Centrafrique serait-il essentiellement motivé par cette unique raison ?
Toute la question reste posée. Car, malgré la présence de l’ONU depuis 25 ans sur le terrain, la situation en RCA ne s’est guère améliorée. Quand on sait que des missions comme celle de la MINUSCA coûtent excessivement chères aux pays qui y participent.
L’on parle de plusieurs centaines de milliards de francs CFA par an. De quoi faire l’économie en ce temps de crise de la Covid-19 où notre pays s’attèle à la relance économique.
Tous les produits présentés dans cette histoire sont sélectionnés indépendamment par nos éditeurs. Toutefois, lorsque vous achetez quelque chose par le biais de nos liens de vente au détail, nous pouvons gagner une commission d’affiliation pour financer les charges de la station radio, vous pouvez nous soutenir en faisant vos achats.

LIQUIDATION TOTALE

Soutenez notre équipe de bénévoles Faire un don à RadioTamTam –Réduire vos impôts jusqu’à 75 % Cette nouvelle vous est apportée par une équipe de bénévoles qui travaillent dur. Si vous souhaitez nous aider à couvrir nos frais et à maintenir ce site en activité, pensez à vous inscrire ! Parrainez notre site ou achetez des espaces publicitaires. Atteindre un public incroyable: Chaque année, des millions de lecteurs engagés visitent notre site et lisent notre contenu exclusivement positif. D’avance et de tout cœur, je vous remercie de votre appui Merci pour votre aide

Félicité VINCENT CEO de RadioTamTam

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Become a Patron!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article