AFRIQUE2050 : l'Afrique sécurise près de 300 millions de doses de vaccin

13 janvier 2021 à 22h05 - 292 vues

Par RadioTamTam

NAIROBI, Kenya (AP) - L'Union africaine a obtenu près de 300 millions de doses de vaccin COVID-19 dans le plus grand accord de ce type à ce jour pour l'Afrique, a déclaré mardi un responsable continental.

Nicaise Ndembi, conseiller scientifique principal des Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies, a déclaré à l'Associated Press dans une interview que l'actuel président de l'UA, le président sud-africain Cyril Ramaphosa, devrait annoncer la nouvelle mercredi.

Les 300 millions de doses sont sécurisées indépendamment de l'effort mondial COVAX visant à distribuer les vaccins COVID-19 aux pays à faible revenu, a déclaré Ndembi.

«Nous avons atteint la phase finale de nos accords», a-t-il déclaré, se référant à la question de savoir qui fournira les vaccins et à quel prix pour l'annonce à venir.

La nouvelle survient alors que les infections à coronavirus augmentent à nouveau dans certaines régions d'Afrique, en particulier en Afrique du Sud, où une variante à propagation rapide du coronavirus constitue désormais la plupart des nouveaux cas. Le continent a dépassé ce week-end les 3 millions de cas confirmés depuis le début de la pandémie, dont plus de 1,2 million en Afrique du Sud.

«Nous prévoyons de les avoir d'ici la fin du premier trimestre» de 2021, a déclaré Ndembi à propos des près de 300 millions de doses, qui seront allouées sur la plate-forme continentale que l'UA a mise en place l'année dernière pour faciliter la mise en commun des 54 pays africains. leur pouvoir d’achat et d’acheter en gros des fournitures pandémiques.

«Nous attendons 600 millions de doses de l'installation COVAX», a-t-il dit, mais les responsables africains attendent toujours les détails, donc «nous sommes heureux d'avoir des solutions alternatives».

Ndembi a déclaré que les responsables africains avaient contacté au moins 10 fabricants et développeurs de vaccins alors que le continent cherchait à vacciner 60% de sa population de 1,3 milliard de personnes, soit environ 780 millions de personnes. Le CDC africain a déclaré que quelque 1,5 milliard de doses sont nécessaires pour cela, en supposant deux doses par personne. Il estime que l'effort coûtera environ 10 milliards de dollars.

Ndembi a déclaré qu'il était très optimiste que cela puisse être réalisé en deux ans. Le CDC africain a averti que prendre beaucoup plus de temps que cela risquait de voir le virus devenir endémique dans certaines parties du continent africain.

Dans un discours adressé aux Sud-Africains lundi soir, Ramaphosa a annoncé que le pays avait obtenu 20 millions de doses de vaccin "à livrer principalement au cours du premier semestre". Il n'a pas donné plus de détails, mais a déclaré: «Nous ferons d'autres annonces alors que nous conclurons nos négociations avec les fabricants de vaccins».

L'Afrique a déménagé sur plusieurs fronts pour obtenir des vaccins. Ramaphosa a déclaré que l'équipe de travail africaine sur l'acquisition de vaccins récemment créée sous l'égide de l'UA «a accompli un travail considérable pour sécuriser les doses de vaccin» grâce à ce qu'il a appelé un engagement intensif avec les fabricants.

«Le gouvernement sud-africain s'est également engagé directement avec plusieurs fabricants de vaccins depuis plus de six mois», a-t-il déclaré.

«Compte tenu de la demande mondiale massive de vaccins et du pouvoir d'achat nettement plus élevé des pays plus riches, nous explorons toutes les voies pour obtenir autant de doses de vaccins que possible», a déclaré Ramaphosa.

source : apnews.com

15% de remise sur tous vêtements moto, casques moto, bagagerie et accessoires moto Dream deals

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article