Ed Sheeran au Stade de France

09 juillet 2018 - 121 vues

Ed Sheeran a doublement comblé le Stade de France ce week-end. Seul à la guitare face à 80.000 personnes, le chanteur a séduit l'audience grâce à un concert honnête et généreux, multipliant les tubes repris en choeur et les ballades. 

La question se posait déjà à l'AccorHotels Arena, mais est encore plus pertinente dans un stade quatre fois plus grand : comment réussir à séduire 80.000 spectateurs, seul à la guitare, avec un répertoire constitué majoritairement de ballades pop ? Samedi soir, Ed Sheeran a relevé le défi haut la main. Nul besoin d'énumérer les nombreux records que brise le chanteur avec le tout-puissant "Divide", il suffisait de se rendre dans l'enceinte du Stade de France (plein à craquer) pour constater qu'Ed Sheeran réunit un public "de 7 à 77 ans". D'ailleurs, on se demandait même si l'on allait pas assister à un match de foot vu l'ambiance qui régnait dans le stade quelques minutes avant le lancement du show : clappings, Marseillaise, chants en tous genres.... Un public visiblement boosté par la qualification des Bleus en demi-finale du Mondial. 

Fidèle à ses habitudes, Ed Sheeran a donc misé sur la simplicité. Pas de pyrotechnies, de confettis ou de danseurs. Seulement lui et son instrument face à 80.000 fidèles. La sobriété est aussi de mise pour son entrée : les écrans s'illuminent pour laisser apparaître le chanteur quittant les coulisses pour monter sur scène. Le ton est donné. Aux premières notes de l'énergique "Castle on the Hill", la foule s'embrase. Mais force est de constater que jamais nous n'entendrons un son correct au Stade de France. Noyé sous les basses, le son criard se réverbe aux quatre coins de l'arène... mais cela ne semble pas gêner le public. Avec énergie, le chanteur enfièvre la foule, aidé d'un décor principalement composé d'écrans géants multipliant la présence de la superstar. Dans la foulée, Ed Sheeran profite d'une première pause pour planter le décor : « Je tenais à vous dire que tout ce que vous entendrez ce soir est complètement live, j'enregistre en direct chaque son, il n'y a pas de bande sonore extérieure, pas de musicien, juste moi ». Une note d'intention applaudie par la foule, similaire à celles de Vianney ou Jain en France. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article