MUSIQUE :Les établissements de musique occidentaux continuent de snober les artistes noirs

12 avril 2021 à 23h45 - 519 vues

Aya Nakamura Ceremonie des 36eme Victoires de la Musique . Crédit:LAURENT VU/SIPA/

Par RadioTamTam

La chanteuse pop malienne Aya Nakamura a été snobée par l’équivalent Français des Grammy Awards, les Victoires de la Musique, le vendredi 12 février.

Mais les grands spectacles de musique occidentale ont l’habitude de négliger les interprètes d’origine africaine depuis plusieurs décennies. Le 12 février, les Victoires de la Musique ont célébré en grande pompe les carrières et les réalisations de plusieurs artistes musicaux de Français, dont Benjamin Biolay et Jane Birkin, malgré un public limité de 200 personnes à la lumière de Covid-19.

La cérémonie de remise des prix de musique a toutefois négligé Aya Nakamura, la chanteuse Français langue maternelle la plus écoutée au monde en 2020. Elle a été mise en nomination dans la catégorie « Meilleure artiste féminine de l’année », mais s’est inclinée devant Français-compositeur-interprète Pomme.
Le chanteur originaire de Bamako n’est pas le premier chanteur d’origine africaine à s’être fait voler un prix ces dernières années. Nous avons compilé une liste de célébrités de la musique snobées par l’establishment de la musique occidentale.

Aya Nakamura : Sous-évaluée malgré son succès mondial


Cette année, ce n’était pas la première fois que le chanteur du tube Pookie sortait des Victoires les mains vides. En 2019, l’artiste franco-malien Français perdu face au duo hip-hop Bigflo & Oli dans la catégorie « Meilleur album de musique urbaine » et au groupe pop-rock Boulevard des Airs dans la catégorie « Meilleure chanson originale » (pour « Djadja »). En 2020, elle n’a pas été nominée du tout.

« Ces résultats montrent que les résultats sont déroutants. Après tout, c’est la chanteuse de Français la plus connue au monde depuis Édith Piaf », a déclaré Emmanuel Parent, professeur de musique contemporaine et d’ethnomusicologie à l’Université de Rennes 2.

En 2018, 'Djadja' a été le premier morceau d’un chanteur de Français à grimper à la première place du classement des ventes néerlandaises depuis 'Non, Je Ne Regrette Rien' de Piaf. Comment une institution comme les Victoires a-t-elle pu la snober ?

« A l’étranger, elle incarne la France postcoloniale à peu près de la même manière que la star du football Kylian Mbappé. Mais en France, on a l’impression que les institutions ne sont pas prêtes à l’accepter comme représentante Français culture », a déclaré M. Parent.

Booba: Boycott d’une cérémonie à deux vitesses

En 2011, Français rappeur Booba a été nominé pour le prix Victoire dans la catégorie « Meilleur album de musique urbaine ». Après 10 ans dans le domaine de la musique, c’était la première fois qu’il était en nomination pour le prix. La même année, il sort Lunatic, un album acclamé par la critique et le public : il fait ses débuts à la première place des charts Français et se vend à plus de 200 000 exemplaires.

Mais il a finalement décidé de boycotter l’émission parce que ses organisateurs avaient l’intention de la diviser en deux soirées distinctes: l’une axée sur les nouveaux artistes et la musique urbaine qui serait diffusée sur France 4, une chaîne de télévision publique Français avec un public limité, et une seconde mettant en vedette toutes les catégories de musique grand public qui seraient diffusées lors d’un créneau horaire le 1er mars sur France 2, un réseau plus populaire.

Dans un communiqué, Booba a accusé les organisateurs de « reléguer les genres musicaux non traditionnels et les nouveaux artistes à une cérémonie moindre, ce qui est une nouvelle démonstration de l’approche à deux niveaux des Victoires ». Il a ajouté : « Je ne suis pas du tout d’accord avec ce genre d’approche de la musique, car elle ne tient pas compte de l’un des genres les plus populaires auprès du public. » Il a ensuite été nominé pour la deuxième fois en 2018, mais il a choisi de boycotter à nouveau la cérémonie.

Bob Marley : Reconnaissance par ses enfants

L’influence de Bob Marley est pratiquement indéniable. Avec 200 millions de disques vendus dans le monde, il est aussi l’artiste le plus important d’un genre musical qu’il n’a pas inventé mais brillamment représenté : le reggae. Malgré une série de tubes classiques comme 'One Love', 'No Woman, No Cry' et 'Redemption Song', il n’a jamais reçu le moindre signe de tête de la grande institution musicale américaine, les Grammy Awards.

À l’époque, le reggae n’était pas considéré comme un genre assez significatif pour être digne de prix. Bien que Marley n’ait jamais reçu d’éloges de la Recording Academy, ses enfants ont reçu des prix après prix. Ziggy Marley a remporté trois fois la catégorie « Meilleur album reggae » (en 1989, 1990 et 1998) avec son groupe The Melody Makers, qui comprenait ses deux sœurs, Sharon et Cedella, et son frère, Stephen, et quatre fois en tant qu’artiste solo (en 2007, 2014, 2015 et 2017).

Ses jeunes frères ont également été récompensés par les Grammys à plusieurs reprises : Damian Marley a remporté trois trophées (en 2002, 2006 et 2018), tandis que Stephen a reçu deux prix (en 2010 et 2012). C’est peut-être la façon dont l’institution américaine a fini par rattraper ses snobs passés de leur père légendaire.

Nicki Minaj: Son successeur et rival honoré

La rappeuse trinidadienne-américaine Nicki Minaj a remporté des prix et des trophées tout au long de sa carrière de 14 ans. Elle est devenue la première artiste féminine à avoir sept chansons sur le billboard hot 100 américain graphique simultanément. En 2013, le New York Times l’a nommée comme l’une des femmes noires les plus influentes, la plaçant dans la même catégorie que Beyoncé et Michelle Obama.

En avril 2017, Minaj a battu le record d’Aretha Franklin pour le plus grand nombre d’entrées billboard hot 100 pour une artiste féminine, de sorte qu’elle a battu la Reine de la Soul de trois titres (76 contre 73). Même si la rappeuse a vendu quelque 100 millions de disques dans le monde, elle n’a pas encore remporté de Grammy, avec 10 nominations à son actif.

Ironiquement, son « successeur », Cardi B, est celui qui gagne distinction après distinction. Les deux rappeurs partagent une haine mutuelle l’un pour l’autre, au point que Cardi B a jeté une chaussure sur la tête de Minaj lors d’une altercation physique à la Fashion Week de New York en 2018. Un an plus tard, pour son premier effort Invasion of Privacy, Cardi B est devenue la première femme à gagner dans la catégorie « Meilleur album rap ». Quant à Minaj, le trophée continue de lui échapper.

Kendrick Lamar: Snobé par les Grammys avant d’obtenir une large reconnaissance

La musique rap nord-américaine a connu une année formidable en 2012. Kanye West, Jay-Z et Drake ont tous sorti d’excellents disques, mais le disque acclamé par la critique du nouveau venu Kendrick Lamar, good kid, m.A.A.d. city, était le favori pour le prix du meilleur album rap aux Grammys 2013.

Pourtant, aucun de ces artistes noirs n’a remporté le prix; Au lieu de cela, le duo hip-hop Macklemore & Ryan Lewis a remporté le prix pour leur album The Heist. Macklemore a été choqué par le choix.

Il a même envoyé à Lamar un message texte sur lequel on pouvait lire : « Tu t’es fait voler. Je voulais que tu gagnes. Vous auriez dû », plus tard le poster sur Instagram.

Bien que Lamar n’a pas fait la coupe aux Grammys la première fois, il a depuis fait pour elle. À ce jour, il a été nominé 37 fois et a remporté 13 prix, dont deux Grammys pour le meilleur album rap de l’année. Le record damn 2017 de Lamar a remporté un honneur encore plus grand : le prix Pulitzer de musique. Il est le premier artiste en dehors des mondes classique ou jazz à remporter le prix. Parlez de vengeance douce.

10 € de réduction sur le commandes de plus de 70 €

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui. Pour toute personne souhaitant figurer sur la liste des lève-tôt, veuillez envoyer un e-mail à contact@radiotamtam.info

Et merci d'avoir lu. 

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article