Violences faites aux femmes: réagir plus vite

07 septembre 2019 - 50 vues
Télécharger le podcast

afp.com/Martin BUREAU
Le Grenelle des violences faites aux femmes, c'est bien, mais ça ne sera utile que si tous les acteurs concernés prennent la mesure du problème.

Le "Grenelle des violences conjugales", et plus largement des violences faites aux femmes, s'ouvre ce mardi, en grandes pompes. Il est nécessaire, selon Marlène Schiappa, qui réunit les différents acteurs, associatifs, judiciaires, policiers, politiques... du drame qui se jouait en grande partie, jusqu'ici, dans le silence des foyers. Il est loin d'être suffisant selon Christophe Barbier, qui demande de la réactivité et de l'éducation. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article