radiotamtam.org/ads.txt. google.com, google.com,google.com, pub-3931649406349689, DIRECT, f08c47fec0942fa0/ ===

"Voix libres : Africa en marche"

19 mai 2024 à 21h40 - 153 vues
Télécharger le podcast

Par Félicité VINCENT

#Opinion : Enrichissement de Poutine en Afrique et L'échec des Objectifs Américains

Walter Russell Mead, dans le Wall Street Journal, souligne que l'enrichissement de Vladimir Poutine par l'entremise des mercenaires russes en Afrique est en partie une conséquence des décennies de politiques américaines visant des objectifs nébuleux de démocratie et de développement. Cette analyse met en lumière plusieurs points clés sur les dynamiques géopolitiques en Afrique, notamment au Sahel.

1. Objectifs Nébulaux de Démocratie et de Développement :

Les États-Unis ont longtemps poursuivi des objectifs de promotion de la démocratie et des droits de l'homme en Afrique. Cependant, ces objectifs ont souvent été formulés de manière vague et sans une compréhension approfondie des réalités locales. Les initiatives américaines ont manqué de clarté et de direction, résultant en des efforts dispersés et inefficaces. La démocratie ne peut pas être implantée de manière artificielle, surtout dans des environnements où les conditions nécessaires pour son développement durable n'existent pas.

2. Absence de Conditions Favorables au Sahel :

Le Sahel est une région particulièrement difficile pour la promotion de la démocratie en raison de son instabilité politique chronique, de la pauvreté, et des menaces sécuritaires constantes. Les coups d'État fréquents et l'influence croissante de groupes extrémistes montrent que les bases nécessaires à la stabilité démocratique ne sont pas présentes. Les interventions américaines n'ont pas réussi à créer les infrastructures politiques, économiques et sociales nécessaires pour soutenir une transition démocratique durable.

3. Influence Croissante de la Russie :

L'inefficacité des politiques américaines en Afrique a laissé un vide que la Russie a rapidement exploité. En utilisant des groupes paramilitaires comme Wagner, Poutine a pu s'enrichir et accroître l'influence russe sur le continent. Ces mercenaires offrent des services de sécurité et établissent des alliances avec des régimes locaux, souvent au détriment des intérêts occidentaux. Contrairement aux États-Unis, la Russie adopte une approche plus pragmatique et directe, se concentrant sur des gains immédiats et tangibles.

4. Leçons à Tirer :

Les États-Unis doivent reconsidérer leur approche en Afrique. Plutôt que de poursuivre des objectifs abstraits et mal définis, il serait plus efficace de se concentrer sur des initiatives concrètes qui répondent aux besoins immédiats des populations locales. Cela pourrait inclure le renforcement des infrastructures, l'amélioration de l'éducation et la promotion de la sécurité alimentaire. De plus, il est crucial de collaborer avec des partenaires locaux pour développer des solutions adaptées aux contextes culturels et politiques spécifiques de chaque région.

Conclusion

L'échec des États-Unis à atteindre leurs objectifs de démocratie et de développement en Afrique, notamment au Sahel, a ouvert la porte à une influence accrue de la Russie, enrichissant Vladimir Poutine par le biais de mercenaires comme le groupe Wagner. Pour éviter de répéter ces erreurs, les États-Unis doivent adopter une approche plus pragmatique et conceptualisée, axée sur des résultats tangibles et une coopération locale authentique. En reconnaissant les réalités complexes de chaque région, il est possible de formuler des stratégies plus efficaces qui bénéficient réellement aux populations locales et réduisent l'influence des acteurs malveillants.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article