Iggy Azalea lance un concours de twerk sulfureux

11 juillet 2018 - 134 vues

Après plusieurs années noires, Iggy Azalea revient plus forte que jamais avec un EP sensuel "Survive the Summer" à paraître en août. Rappelant le Wu-Tang ou Nicki Minaj, "Kream" et "Tokyo Snow Trip" permettent à la rappeuse australienne de s'affirmer comme jamais.

Iggy Azalea va-t-elle enfin relever la tête ? La rappeuse australienne n'a malheureusement jamais concrétisé le succès des tubes "Fancy" en 2014 (avec Charli XCX) ou "Black Widow" en duo avec Rita Ora. Chaque titre prometteur n'a pas connu le succès escompté, à l'instar de son duo avec Britney Spears sur "Pretty Girls" pour lequel elle pointait du doigt un manque de promotion. Alors que l'artiste avait teasé depuis longtemps la sortie d'un deuxième album pour 2017, "Digital Distortion", le projet semble tombé à l'eau. Iggy Azalea a dû faire face à un label exigeant et a préféré quitter Def Jam pour Island Records. Elle mise sur le format EP pour le 3 août avec la sortie annoncée de "Survive the Summer". La demi-douzaine de titres présents sur cet extended-play sont-ils calibrés pour l'été ou, justement, pour lui survivre ?

Pour "Kream", Iggy s'entoure du rappeur Tyga. Sur ce nouveau titre, Iggy Azalea assume clairement ses sonorités urbaines bien que l'on ait l'impression d'entendre "Barbie Tingz" de Nicki Minaj. « First you get the money / Then you get the power / Respect /Hoes come last » prévient la chanteuse en ouverture du titre. Le programme de ce "Kream" est clair et net : « ass, cash, bags, bad... ». En samplant le célèbre "C.R.E.A.M." du Wu-Tang, la rappeuse se veut plus sensuelle que jamais comme le prouve les visuels stylisés et en (très) légère tenue des pochettes du single de l'EP à venir. Le clip la met en scène dans une maison éclairée aux néons, où Iggy et ses acolytes se lancent dans un concours de twerk. De partout, coulent les nombreuses liasses de billets qu'Iggy finit par laver à la main ! Nicki n'a qu'à bien se tenir...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article